Loin des yeux, près du coeur

Quand on s’est rencontrés, il y avait 8000 km de distance entre nous. Je me demandais bien où cela allait nous mener… Aujourd’hui (2 ans et demi après), nous sommes plus heureux et amoureux que jamais.
Nous avons tenu un peu plus d’une année comme cela, lui en Martinique et moi dans le sud de la France. Vous imaginez la situation ? Alors comment gérer les kilomètres ? Comment tenir les années ? Et surtout comment ne PAS PETER UN CABLE ? Voici mes 5 astuces pour garder le moral et construire une vraie histoire malgré l’éloignement.

1/ La confiance en priorité

Selon notre expérience, nous sommes tous les deux d’accord pour dire que la confiance est primordiale. Imaginez la vie sans confiance : Tu es où ? Avec qui ? Pourquoi ? Comment ? Mais c’est qui ça ?
L’angoisse totale ! Donc ne vous heurtez pas à des engueulades quotidiennes inutiles qui au final de vous mèneront à rien. De toute façon, il pourrait rencontrer une autre personne dans son travail à quelques kilomètres ou dans une soirée près de chez vous. Ne jetez pas la faute sur les kilomètres. Si vous vous rendez compte que vous n’arrivez pas à tenir la distance, c’est que cela n’en vaut pas la peine, vous trouverez mieux.

2/ Respecter les passes-temps de l’autre

Avec les décalages horaires, tout est plus compliqué. Organisez-vous pour que vos moments à deux soient « programmés » un minimum pour la majorité du temps mais l’improviste c’est bien aussi de temps en temps. Continuez votre vie de votre côté. Faites du sport, organisez vos week-end. N’oubliez pas que vous avez vos propres journées à passer. Je n’insinue pas que c’est facile, bien au contraire, mais une certaine routine va s’installer comme si vous habitiez ensemble. Certes une routine différente des plateaux télé du samedi soir mais un « train-train » quand même.

3/ Etre ultra-connectés

Skype, whatsapp, textos, forfaits illimités, tout y est passé. Se donner des nouvelles au quotidien et toujours être franc l’un envers l’autre. Ne jamais laisser envenimer les non-dits ou les suppositions, surtout quand l’un des deux s’exprime mal. Ne négligez pas ces petits moments (moins d’une heure) qui se présentent alors si vous avez la possibilité de vous voir via skype, facetime ou messenger faites-le. Mais attention tout cela en respectant le point n°2.

*****

img_9724

crédits photos : Marie Brion

*****

4/ Faire des projets

Et oui, vous devez sans doute, vous dire que cela ne sert à rien. Détrompez-vous ! Faire des projets, c’est aller de l’avant. Cela aide à tenir et à se raccrocher à quelque chose de concret. C’est surtout essentiel à mes yeux. Le temps passe plus vite, et pour commencer, cela peut être l’organisation des prochaines vacances, si vous avez peur de faire de plus gros projets. Ce qu’il ne faut jamais faire c’est calculer combien de temps il vous reste avant d’y être… Si le prochain rendez-vous est dans 4 mois, cela fait 120 jours voir plus enfin vous voyez le topo ? Cela risque de vous découragez donc NO WAY.

5/ S’entourer de ses proches

Quand vous n’êtes pas connectés, prenez du temps pour vous et vos proches. Un bon repas de famille, ou entres ami(e)s, rien de tel pour remonter le moral des troupes quand il est au plus bas non ?
Vous avez des millions de possibilités pour occupez vos week-end ou vos soirées : organisation de soirées chez soi, sortir manger quelque part, s’atteler à votre passe-temps favori (j’adore le scrapbooking pour ma part), trouver son propre projet bref ne restez pas sur votre canapé, un pot de nutella entre les mains, le paquet de mouchoirs à 5 cm de votre main avec un film déprimant à la télé. Même votre chat aura envie de vous secouez !

Enfin, le principal conseil que je vous donne, c’est tout simplement de croire en ce que vous faites et en votre histoire. Dites-vous que si vous passez cette épreuve avec brio, vous avez tout gagné 🙂

2 Responses

  1. Anaïs
    Répondre
    28 novembre 2016 at 12:30

    Très bel article, de bons conseils qui motivent 🙂

    • Mademoiselle Curieuse
      Répondre
      28 novembre 2016 at 12:54

      Merci Anaïs 🙂

Leave A Reply

* All fields are required