Comment gérer ses touristes ?

TO-TO-TO ! Dans le jargon martiniquais, le mot « touriste » n’est pas péjoratif comme on l’imagine. Au contraire, le terme « touriste » est employé pour désigner les personnes qui viennent passer des vacances chez vous, même si ces personnes sont de votre famille ou vos amis très proches. C’est aussi la formule qui signifie « je vais être crevé(e) » pendant plusieurs jours, voir plusieurs semaines. 

N’oubliez pas que, bien que vous adoriez vos amis, et que vous les supportiez de nombreuses fois dans l’année, voir dans le mois, cela est différent de votre quotidien pendant quinze jours. On a de belles comme de mauvaises surprises parfois… J’ai eu de la chance pour le moment, mais j’ai entendu que plusieurs de mes amis avaient eu l’expérience moins heureuse. Enfin, le mieux est d’AN-TI-CI-PER au maximum leur venue pour leur faire passer des vacances de rêve et préserver votre santé le plus possible. Le plus important — à mon sens — est de savoir ce que vos touristes ont envie pendant leurs vacances : farniente, visite de l’île, fiesta ou autre. Ne prévoyez pas des visites à gogo s’ils ont envie de faire de la plage toutes leurs vacances.

1/ Si vous le pouvez, posez quelques jours

Ma petite expérience ici vous conseille de prendre quelques jours en leur compagnie, si vous le pouvez bien sur. J’ai constaté que malheureusement, les 3 semaines, 2 fois par an en métropole, ne profite à personne, encore moins à vous. Vous devez courir dans tous les patelins du coin pour arriver à voir tout le monde — une heure tout au plus — et vous êtes encore plus fatigués qu’au début des vacances. Bref, vous l’aurez compris, les vacances en métropole ne sont pas vraiment des instants reposants. Je préfère finalement poser des jours de repos quand mes proches font le déplacement. On profite d’eux au maximum et on se repose quand même. Quoi demander de mieux ?

2/ Programmer les journées

Personnellement, je me pose avec un agenda et je calcule le nombre de jours, de soirs etc… Je couche les activités possibles — en fonction de leurs envies — sur le papier. J’essaye de laisser 1 ou 2 jours de libre, pour se reposer si besoin ou organiser une journée achat de souvenirs, de cartes postales… J’adore les sorties bateau et je prévois très souvent au minimum une journée, souvent le samedi. Je conseille les fonds blancs avec Coteauvent au François et une balade dans le sud en cata avec le Nova Vida. Des journées qui en mettront pleins les yeux à vos amis. Je ne suis pas vraiment — du tout — sportive, mais il existe de nombreuses randonnées à faire en Martinique pour ceux qui aiment. Ce que je recommande absolument : réserver les sorties ! A l’avance. N’oubliez pas, la Martinique est une île touristique, donc c’est le moment d’anticiper.

3/ Anticiper les repas

Je regarde combien de repas je dois composer. J’aime faire goûter les produits locaux, tant en boissons, qu’en nourriture. La Martinique regorge de bonnes choses à manger : des légumes, du poisson, des fruits de mer, des viandes, des fruits… Et j’en passe. Je prépare un menu à l’avance, avec la liste des courses associée. Je fais mes courses la veille et prépare un repas léger le soir de leur arrivée (soupe en général), quand on sort de l’avion, on n’a pas toujours faim…
J’apprécie plusieurs restaurants pour amener mes touristes comme O’coup d’coeur, le BDF, lepetibonum, le fromager, le zanzibar, le saladier bio aussi. Bon je ferais un autre article « bonnes adresses » cela fait longtemps.

Ce qu’il faut retenir, c’est que les vacances, c’est aussi pour profiter et ne pas se prendre la tête ! Mais avec un peu d’organisation, c’est toujours plus simple non ? ☺️

 

2 Responses

  1. Marie Brion
    Répondre
    11 mars 2017 at 8:43

    J’adore cet article ! ♡

    • Mademoiselle Curieuse
      Répondre
      11 mars 2017 at 10:45

      Merci Marie <3

Leave A Reply

* All fields are required