Le temps est assassin

le-temps-est-assassin

Le temps est assassin ∙ Michel Bussi

Eté 1989
La Corse, presqu’île de la Revellata, entre mer et montagne.
Une route en corniche, un ravin de vingt mètres, une voiture qui roule trop vite… et bascule dans le vide.
Une seule survivante : Clotilde, quinze ans. Ses parents et son frère sont morts sous ses yeux.
Eté 2016
Clotilde revient pour la première fois sur les lieux de l’accident, avec son mari et sa fille ado, en vacances, pour exorciser le passé.
A l’endroit même où elle a passé son dernier été avec ses parents, elle reçoit une lettre.
Une lettre signée de sa mère.
Vivante ?

Je ne suis jamais allée en Corse. J’aimerais tellement y passer des vacances. Grâce à Michel Bussi, j’ai séjourné le temps de 615 pages sur la presqu’île de la Revellata et j’ai adoré. Bien que ce ne soit de tout repos bien évidemment.

Deuxième Bussi et je dois le dire : I like it. J’ai même préféré ce roman à « Maman à tort » (pour lire mon article, c’est par ici ☞ http://bit.ly/2vl8xWv). Il m’a littéralement tenu en haleine pendant la majeure partie du livre. J’ai toujours un peu de mal à décoller mais une fois dans les cieux, je ne redescends pas tant que je ne suis pas arrivé à la fin.

Cette fois-ci, nous retrouvons Clothilde, venue chasser ses vieux démons le temps des vacances sur l’île de beauté. Elle revient sur les lieux de l’accident meurtrier de sa famille survenue 27 ans plus tôt. Il faut savoir que j’adooooore les flash-back, et que là, j’ai été servie. L’auteur alterne le présent et le passé avec brio. Toujours au bon moment, et on trépigne d’impatience de connaître les détails. Il y a d’un côté la lecture du journal intime d’une adolescente de 16 ans et de l’autre, cette même ado — qui a elle-même une jeune de 15 ans — 27 ans plus tard. Du vocabulaire différent, des mots et expressions différents. Mes 15 ans… Je suis retombée dans mon adolescence. C’était il y a quand même 16 ans. Déjà.

Je me suis énormément attachée au grand-père (je ne le dis pas assez, mais je suis fan des grands-parents), Cassanu. Un papi Corse comme on le conçoit, défendant sa famille, sa terre, auquel on ne peux que se passionner. Il nous balade dans le maquis corse et on ne peux qu’imaginer les lieux dans notre esprit. J’ai voyagé avec ce livre. J’aime la construction des livres de Bussi. Tu penses que le jardinier est l’assassin et finalement, tu changes totalement de direction et tu vises plutôt quelqu’un de la famille. Oh ! Et puis non, tu imagines que le vendeur du coin (qui n’a rien à voir, au début avec qui que ce soit) est le suspect idéal. Bref. Il te fait tourner en rond et c’est que ce je préfère dans ses livres. Une belle manipulation en perspective.

J’ai été déçue, de ne pas plus m’accrocher à la principale héroïne Clothilde. Bien que cette femme soit plus qu’intuitive, elle se cantonne a une vie sans bonheur. On sent qu’elle s’ennuie dans son mariage, dans sa vie. Dans « Le temps est assassin » on nage au coeur de l’adultère et des secrets de famille, je dirais même des secrets d’une île. Des amours interdits et des choix difficiles. « Le temps est assassin », c’est aussi les problèmes de l’adolescence à gérer. Des sujets délicats que les personnages essayent de manier à leur manière.

Petit bémol, je dois avouer, j’ai été un peu déçue par la chute. Je ne peux pas vraiment en dire plus afin de garder le suspens jusqu’au bout. Mais je le conseille 1000 fois. Le livre vaut le détour et le voyage en Corse.

Vous connaissez ?

2 Responses

  1. Joy - The Joy Stories
    Répondre
    30 septembre 2017 at 4:39

    Je l’ai lu durant ma semaine en Sicile et le temps de la lecture j’avais vraiment l’impression d’être en Corse ! J’ai adoré ce livre mais il ne détrône pas Un Avion sans Elle qui est mon préféré de tous les temps de Michel Bussi !

    • Mademoiselle Curieuse
      Répondre
      30 septembre 2017 at 8:50

      Tu n’es pas la seule à me le dire ! Tout les fans de Bussi me disent la même chose. Phrase à laquelle je réponds « il faut vraiment que je le lise », mais je n’ai pas encore prit le temps de me pencher dessus malheureusement. Mais c’est mon prochain Bussi ! J’ai une liste de livres à lire plus grande que moi je crois, lol.

Leave A Reply

* All fields are required