Cyparis, le prisonnier de Saint-Pierre

Quand je me suis rendue à la Galleria ce jour-là, j’étais à mille lieux d’imaginer ce qui allait arriver. J’ai aperçu une main, dessiner sur la première page d’un livre. Des dédicaces ! En me penchant, j’ai remarqué que l’auteur de Cyparis était assis là, au milieu de la Librairie Antillaise. Un joli cadeau de noël pour mes deux fans de BD préférés : ma mère & Thomas, ai-je pensé. Une véritable aubaine, et surtout un cadeau unique.

J’ai découvert un homme très accessible et disponible pour ses fans. Nous avons discuté le temps qu’il dessine devant moi, deux croquis originaux sur les livres. Cette BD, je la cherchais depuis des mois, j’avais prévu de l’acheter pour Thomas mais sans réellement prendre le temps de le faire.

Avant de l’emballer, j’ai osé lire l’exemplaire destiné à ma mère. Waouw ! J’avais bien sûr, entendu parler de Cyparis, comme tout le monde ici. Mais sans connaître la véritable histoire. J’ai appris énormément. Sur le personnage, mais aussi sur la Martinique. J’espère que ce livre deviendra LE livre que les élèves découvrirons dans les écoles. Une façon tellement plus pédagogique que l’enseignement classique. Moi qui pensait qu’une seule explosion avait eu lieu…

Les illustrations, très bien réalisées, nous tiennent en haleine du début à la fin. De très beaux croquis en noir et blanc ornent les chapitres. Je suis contente d’avoir ce bel objet dans ma bibliothèque.

Je vous propose de découvrir en exclusivité, l’interview de l’auteur Lucas Vallerie, ainsi qu’une des planche originale de l’artiste en dessous des photos.

Bonne lecture. 

CYPARIS BD MARTINIQUE

CYPARIS BD MARTINIQUE

CYPARIS BD MARTINIQUE

CYPARIS BD MARTINIQUE

CYPARIS BD MARTINIQUE

CYPARIS BD MARTINIQUE

CYPARIS BD MARTINIQUE

CYPARIS BD MARTINIQUE

CYPARIS BD MARTINIQUE

CYPARIS BD MARTINIQUE

 

Interview Cyparis BD martinique

Parle moi un peu de toi

Eh bien, j’ai grandi à Rennes puis avec la famille, on a emménagé en Martinique où j’ai fait mon collège et mon Lycée (Diamant et Rivière Salée)
Ensuite, après mon bac je suis reparti là-bas faire des études de réalisation numérique, animation 3D à Supinfocom Valenciennes d’où je suis sorti en 2003 avec la réalisation de mon court-métrage « OTSU » (https://vimeo.com/19569127), réalisé des pilotes de séries etc…(https://vimeo.com/19571148 )
J’ai ensuite bossé plusieurs années à Paris sur plusieurs projets en 3D (courts métrages indépendants, pub, série, clip etc…) puis je suis parti en voyage avec ma femme 1 an et demi avec nos sac-à-dos. J’en ai profité pour tourner, écrire, réaliser et monter un film documentaire d’1h30 sur l’identité Khmère au Cambodge, ce qui m’a déjà pris 4 années (https://www.youtube.com/watch?v=iiCpJJaEwaI).
Quand je suis rentré à Paris, j’étais un peu décalé, je me suis remis non sans difficulté à la 3D, j’ai bossé sur des longs métrages comme « Moi, moche et méchant » en tant qu’animateur 3D. (Ma démo : https://vimeo.com/19402447 )
Ensuite on a bougé à Bruxelles durant 3 ans. Après avoir fait du story board, je me suis mis tout doucement à la BD afin de transformer mes projets de série animées en BD, j’ai créé un blog : http://lilealulu.blogspot.com/ qui m’a permis de faire mes armes en narration et dessin, puis on est partis en vacances en Martinique et là, chamboulement : le projet Cyparis est né comme une explosion ! et on a décidé de retourner vivre en Martinique (ma femme aussi a grandie ici !) ça fait donc maintenant 4 ans qu’on est là, la BD est enfin finie et on a eu 2 enfants en cours de route !

Pourquoi as-tu choisi de mettre en avant ce personnage

C’est une histoire très connue ici mais pas en métropole, c’est un super prétexte pour raconter toutes les éruptions de la Pelée et la vie en Martinique Antan Lontan et surtout ressusciter la magnifique ville de Saint-Pierre, le Petit Paris des Antilles !

Combien de temps as-tu mis pour venir à bout des 256 pages ?

J’ai mis 4 ans ! Un an et demi de recherches, écriture, storyboard et 2 ans et demi de production dessin, encrage, et couleurs (avec Lucie Firoud).

Es-tu le créateur des textes et des illustrations ?

Oui, je me suis énormément inspiré des cartes postales d’époque qui sont les derniers témoignages visuels de ce temps révolu ! Pour le scénario, il a fallu trier, organiser toutes les informations que j’avais (et j’en avais énormément) pour réussir à créer une narration fluide ! J’ai beaucoup supprimé. Il y a un peu de fiction, mais pas trop, elle ne heurte pas mais sert le propos historique. J’avais suffisamment de détails et d’anecdotes d’époques dans certains témoignages que je ne voyais pas l’utilité d’en rajouter des fausses !
Certains personnages néanmoins comme l’oncle et la nièce sont fictifs, il me servent à présenter la Martinique et Saint-Pierre au lecteur métropolitain (ou d’ailleurs) qui ne connait pas l’île !

Quelle est ta source d’inspiration au quotidien ?

La Martinique, bien évidemment, ses habitants. Il faut ouvrir l’oeil, écouter, sentir… ça rentre progressivement ! Il y a beaucoup de la Martinique d’aujourd’hui dans cette BD qui pourtant raconte la Martinique d’il y a plus de 100 ans ! Je suis persuadé que certaines choses n’ont pas trop changées. Et puis ça permet aussi plus d’identification ! notamment par rapport au langage !

As-tu une technique particulière en ce qui concerne les illustrations ?

C’est assez classique : storyboard – crayon sur A3, puis Encrage à la plume et à l’encre de chine, gommage (très chiant comme opération, ça fait mal au bras, aux doigts, ça donne chaud, on froisse les pages – Scan, clean sur ordi – j’envoie les planches à la coloristes, elle les met en couleurs sur ordi, me les renvoie, dernières retouches puis mises au format print et c’est bon !
Pour tout ça et d’autres choses, j’ai créé un blog spécialement dédié à la BD Cyparis, ce sont les bonus de la BD, où on peut trouver la documentation utilisée, les scènes coupées, le découpage, les croquis préparatoires, etc… L’adresse est à la fin de la BD sous les remerciements , j’y ai mis tout ce que je n’ai pas pu mettre dans le livre !
CYPARIS BD MARTINIQUE

Es-tu entrain de préparer un nouveau projet ?

Oui, un fantastique assez rigolo qui se passe à Paris, une série tout public, et un autre roman graphique d’anticipation un peu plus sérieux.
J’en suis à l’écriture et à la préparation des dossiers, j’espère les avoir pour ma venue au festival d’Angoulême en Janvier 2018.

*****************************

ET VOUS ? AVEZ-VOUS LU CETTE BD ? VOUS AVEZ AIMÉ ?

Leave A Reply

* All fields are required