Le gang des rêves

Le gang des rêves

Une Italienne de quinze ans débarque avec son fils dans le New York des années vingt…
L’histoire commence, vertigineuse, tumultueuse. Elle s’achève quelques heures plus tard sans qu’on ait pu fermer le livre, la magie Di Fulvio.
Roman de l’enfance volée, Le Gang des rêves brûle d’une ardeur rédemptrice : chacun s’y bat pour conserver son intégrité et, dans la boue, le sang, la terreur et la pitié, toujours garder l’illusion de la pureté.

J’ai envie de crier ALERTE GÉNÉRALE sur tous les toits, dans les rues, de faire une annonce sur les ondes. Coup de coeur total pour ce chef d’oeuvre. J’avoue, je n’avais pas envie de lire ce bouquin quand je l’ai acheté sur les conseils de la vendeuse, j’en ai honte. J’ai tellement aimé que je la remercie mille fois.

Le gang des rêves, c’est la revanche d’une adolescence souillée, de la cruauté des humains, et d’un début de vie sali. Mais surtout, c’est l’histoire de l’espoir et des rêves. D’avoir la capacité de soulever des montagnes en partant de rien, de se faire un nom dans la rue et de pouvoir vivre le grand amour. Tout cela autour d’une belle histoire.

L’histoire

Il m’aura fallu plusieurs chapitres avant d’entrer dans l’histoire. Ne me demandez pas pourquoi, je crois que je n’en avais tout simplement pas envie. Cela m’a beaucoup arrangé que les chapitres soient très courts au début du livre. Et je me suis laissée happer par la plume de Luca Di Fulvio que je ne connaissais pas. Je pense avoir eu un peu de mal avec les scènes difficiles, qui sont assez détaillées, et très prenantes. Il m’a fallu quelques jours pour me replonger dans le roman après ces lignes.

Bien loin d’être un récit à l’eau de rose, le gang des rêves, c’est une description parfaite de l’amitié et de l’amour. L’amour entre un homme et une femme. L’amour entre une femme et une homme. L’amour d’une mère pour son fils. L’amour d’un grand-père pour sa petite-fille.

C’est l’histoire de la vie de rue. De ces enfants qui grandissent dans les bandes. Comment se faire un nom ? Et puis, il y a l’ascension de la gloire. De l’argent qui monte à la tête. Comment gérer des millions quand on est parti de rien ? Comment arriver à rester soi-même ? Comment supporter les moqueries des camarades de classe qui traite notre mère de putain ?

Les personnages

Je me suis attachée a beaucoup de personnages. Notamment Sal. Mon personnage préféré. Un gros dragon au coeur d’or. On le déteste et on l’aime en même temps. On s’attache à lui. On a envie de lui exprimer notre gratitude pour ce qu’il fait. Et j’ai découvert Santo. Toujours prêt à rendre service, tout en étant plus faible que les autres. Voir même un peu fragile. C’est l’ami que l’on a tous envie d’avoir. Celui sur qui l’on peut compter. Le fidèle compère de notre personnage principal : Christmas.

Christmas, c’est l’incarnation du gentil, celui qui n’a pas besoin de violence dans sa vie et qui se sert de sa tête pour se faire un nom dans New-York, face à la mafia. Celui qui a la « tchatche », celui qui en veut. Il est déterminé à obtenir tout ce qu’il désire et on sens sa persévérance, son espoir et ses rêves. Christmas, c’est un gamin qui aide une chienne atteinte de gale à qui tout le monde jette des pierres. Un gosse bien.

Evidemment, je pourrais citer de nombreux autres personnages, parce que beaucoup d’entre eux sont vraiment attachants. Celle qui arrive en haut de la liste des plus belles personnalités reste Cetta. Cette femme est tout simplement la personne la plus forte de la planète. Cette ado abîmée donne toute sa force pour arriver à donner une vie à son fils. Lui donnant espoir et le couvrant d’amour. Le gang des rêves, c’est la vengeance des femmes. La revanche de leur conviction et de leur optimisme. Une vie brisée qu’elles arrivent à recoller. Tout comme Cetta, Ruth est une jeune fille salie. Une enfance finie par la faute d’une personne qui passait pas là.

Comment parler des personnages sans évoquer son nom… Le punisher. Celui que l’on a envie de tuer. Qui nous donne envie de vomir à chaque chapitre. On se demande s’il va réussir à se sortir des situations dans lesquelles il se met. On arrête de respirer en espérant qu’il va se faire chopper.

Je ne peux pas en dire plus à moins de dévoiler tout le roman. J’en ai déjà assez dit. Franchement foncez l’acheter et prenez le temps de vous plonger dans les pages de ce roman d’amour. Vous ne le regretterez pas. Prenez aussi quelques jours de congés, c’est un cas de force majeur.

Et vous ? Vous avez aimé ?

2 Responses

  1. elodie
    Répondre
    14 août 2017 at 8:32

    Mon coup de cœur de cette année je crois! un roman coup de poing! je partage complètement ton avis! Même si j’ai plongé dedans avec moins de difficulté 😉

    • Mademoiselle Curieuse
      Répondre
      16 août 2017 at 2:04

      Oui, c’est un réel coup de coeur pour moi aussi. Tous les lecteurs et lectrices de ce roman partagent notre avis, j’en suis sûre 😉

Leave A Reply

* All fields are required