Sans un mot

« Sans un mot ? »
Un thriller qui tient en haleine
tout au long des pages

❝ Jusqu’à quel point connaît-on vraiment son enfant ? Mike et Tia ne cessent de se poser la question : leur fils Adam, seize ans, a changé. Réfugié dans sa chambre, il ne quitte plus son ordinateur. Malgré leurs réticences, Mike et Tia se décident à installer un logiciel de contrôle. Un jour, un e-mail inquiétant. Et Adam disparaît. Sans un mot… C’est alors que tout bascule.❞

***********************

On peut dire que j’ai littéralement dévoré ce roman en quelques heures (un dimanche entier pour être précise). L’écrivain vous tient en haleine jusqu’à la dernière ligne. Les mots se succèdent, au fur et à mesure des pages, dans un suspens omniprésent.

Ce que j’en ai pensé

J’avoue que mon premier Coben a mis plusieurs chapitres avant de m’attirer dans ses filets. Son style — assez particulier — a presque failli me faire abandonner au bout d’un moment. Ouf, je n’ai pas envoyé le livre par dessus le balcon. Il faut dire que l’histoire est parfaitement ficelée. Des personnages en pagaille qui n’ont rien en commun, aucun lien, on se demande même d’où ils arrivent. Alors tu cherches dans les anciens chapitres le nom de Nash… Sans résultat. « Mais il sort d’où celui-là ? ». Et quand tu retrouves un nom que tu as déjà entendu, tu ne sais plus où, ni pourquoi. Bref tu deviens dingue.

A un moment, j’étais complètement perdue, prête à renoncer. Je ne sais pas pourquoi j’ai persévéré. Heureusement, je ne regrette pas du tout, beau coup de coeur en ce qui concerne la plume de l’écrivain et sa façon d’amener tous ces personnages au même endroit dans la chute. Une merveille d’écriture.

« Un enfant maltraité devient en grandissant un adulte maltraitant »

Ceux qui aiment les polars/thrillers, je vous le conseille. En général, je ne suis pas fan de policier, tout simplement parce que je suis tellement absorbée par un bouquin, que je n’arrive plus à travailler, cela me rend dingue de ne pas savoir, de ne pas pouvoir finir mon livre. Et je n’arrive plus à dormir.

Là, j’avais du temps devant moi (week-end du 1er mai), du temps à consacrer à ce livre, et une journée plus tard, me voilà déjà entrain d’écrire mon article. Franchement, j’aimerais vous raconter l’histoire, vous parler de ses personnages mais le récit est tellement complexe que j’en serais incapable. Désolée.

J’ai moins apprécié le fait de ne pas du tout m’attacher aux personnages, je les ai trouvé hautains, ou gnan-gnan, bref aucune empathie, pourtant les faits devraient m’attendrir, mais… non du tout. Peut-être que c’est tout simplement ce que souhaitait l’auteur, après tout. Quoi qu’il en soit, j’ai hâte de découvrir les autres romans de cet auteur.

Vous l’avez lu ? Racontez-moi, je suis curieuse ♡

Leave A Reply

* All fields are required