Pipelette Forever

crédits photo : Marie Brion 

Pipelette : n.f. :
Personne qui a le goût des commérages et parle sans arrêt
(Le masculin pipelet est rare.) 

 

Franchement, combien de fois avez-vous sorti cette phrase ?
– « Est-ce que tu as entendu ce que je viens de dire ?
– Oui chérie
– Tu peux répéter s’il te plait ?
– ……….. »

Et cela m’arrive sans arrêt ! Mais je sais pourquoi… Je suis une pipelette. Pas une pipelette normale — non, non, non — une véritable pipelette. Celle qui peut faire la conversation à Pierre, Paul et Jacques, sans qu’ils soient là. Je suis constamment au téléphone en voiture (avec le bluetooth, sécurité avant tout) sinon je m’ennuie. Alors je soupçonne mon chéri de faire comme si. Comme si il écoutait, comme si il entendait alors qu’il prend simplement des brides de mes paroles… Mais que les importantes. Je ne lui en veut pas finalement, le pauvre, vraiment. Quand je rentre le soir, je suis une vraie fusée de paroles. Parfois, je l’appelle sur la route quand je suis fatiguée, je pense qu’il pose le téléphone en haut parleur et qu’il dit juste « hum », « oui », « ah bon, raconte » et hop …

Les seuls moments où je ne parle pas, c’est quand je lis (bon, je lis beaucoup, heureusement pour mon amoureux). Je ne peux même pas dire quand je dort parce que je parle en dormant. J’appelle mon meilleur ami tous les matins et ma mère tous les soirs en général. Je sais que mes collègues de bureau, qui n’ont pas envie de bosser pendant quelques minutes frappent à ma porte. Elles savent très bien qu’elles trouveront une oreille attentive ou une langue bien pendue. Oui, je suis une amie qui écoute, mais qui ne tiens pas longtemps la bouche fermée pour donner des conseils. Alors il suffit de « tu en penses quoi toi ? » et hop …

De toute façon, si personne ne me répond (ce qui peut arriver), je parle toute seule : en faisant mes courses, en voiture, à la maison, au travail, en gros dès que je fais quelque chose. Exemple : Si je fais la cuisine, je raconte à qui veut l’entendre — donc régulièrement à moi-même — les gestes que je suis entrain de faire : « donc là je dois mettre la farine, d’accord. Voilà. Ensuite, le sucre, où est mon sucre ? Ah là. Tiens et si demain je commandais des sushis ? » Vous voyez le topo ? Je pense à 10 000 choses en même temps. J’ai l’impression que les dire, les enlève de ma tête et que je peux mettre d’autres informations à la place. Vous imaginez quand j’écris un article ? Il suffit que je me dise, allez, je m’y met et hop…

Au boulot, c’est pareil. Quand je travaille, je détailles les gestes que je fais… Vous imaginez mes collègues ? Ils en ont eu tellement marre, qu’ils m’ont isolé dans un bureau — sympa quoi. Des fois, je m’épuise moi-même. En rentrant le soir, j’arrive à tenir un monologue pendant une heure facilement. Pour parler d’un livre que j’ai aimé ou de quel site j’ai utilisé pour développer mes photos, je rentre dans de sacrés détails.  Ne vous avisez pas de me poser des questions sur une nouvelle série que je regarde ou un bouquin que j’ai fini sinon …

Et vous ? Plutôt discrète ? Ou plutôt pipelette ?
Racontez-moi, je suis curieuse ♡

2 Responses

  1. yasmine
    Répondre
    9 avril 2017 at 10:10

    pipelette, je réfléchis à voix haute aussi, devant les clients c’est parfois bizarre pour eux.
    Je suis bavarde depuis toute petite, mes bulletins en sont la preuve.
    Je suis une joyeuse pipelette, mais je sais garder un secret 🙂

    • Mademoiselle Curieuse
      Répondre
      20 avril 2017 at 3:52

      Ahah ! J’adore les joyeuses pipelettes <3 Elles sont toujours sympas en plus héhé

Leave A Reply

* All fields are required